Qui peut bénéficier d'un trajet de réintégration ?

Le trajet de réintégration bénéficie à la plupart des travailleurs. Certains en sont néanmoins exclus, selon la cause de l’incapacité de travail.

Quels travailleurs sont visés par le trajet de réintégration ?

Le travailleur en incapacité de travail

Le trajet de réintégration vise uniquement le travailleur en incapacité de travail, c’est-à-dire le travailleur disposant d’un certificat médical de son médecin traitant attestant qu’il est incapable de travailler pour une période déterminée. Le médecin-conseil de votre mutuelle doit également reconnaître votre incapacité de travail. 

 

Le travailleur avec ou sans contrat de travail

Tous les travailleurs peuvent bénéficier d’un trajet de réintégration, qu’ils aient ou non un contrat de travail :

  • Travailleurs salariés,
  • Travailleurs indépendants,
  • Travailleurs sans emploi.

Quelles incapacités de travail sont concernées ?

L’incapacité de travail peut être due à une maladie ou à un accident.

On parle d’absence de longue durée lorsque le travailleur est absent plus d’un mois.

Le cas particulier des maladies et accidents liés au travail

En ce qui concerne les maladies professionnelles et les accidents du travail, il existe des procédures spécifiques.

Ces incapacités font l’objet de procédures particulières, sous l’égide de l’Agence fédérale des risques professionnels Fedris. Cela n’a pas d’impact sur l’indemnisation du travailleur ni sur ses possibilités de retour à l’emploi, même s'il se retrouve en incapacité de travail pour une autre raison. 

Vous êtes un
travailleur

comme Tom, Mehdi et Mieke, en incapacité de travail et vous reprenez le travail.

Les agents statutaires bénéficient d’une réglementation propre en ce qui concerne la réintégration et l’incapacité de travail.

Vous êtes un
employeur

et vous réintégrez un travailleur en incapacité de travail,  dans votre entreprise.

Ce site utilise des cookies pour rendre votre navigation plus agréable sur le site.